Faire le bon choix:

Choix du chiot:

Lorsque le choix est possible au sein d’une portée , grande est la difficulté pour le néophyte de porter son dévolu sur un sujet plutôt qu’un autre .Ce choix constitue un acte important et il ne doit pas être traité à la légère .

En premier lieu avant même de parler du chiot il faut situer le futur maître .Est-il autoritaire ou au contraire pratiquera-t-il une éducation faîte en douceur ? Est-il un être nerveux ou calme ? Qu’attend il d’un chien ? Si il souhaite pratiquer avec son futur compagnon une activité sportive canine et si oui quelle est cette discipline ? Autant de question qu’il est bon de se poser .

La meilleure méthode consiste à s’appuyer sur les connaissances de l’éleveur . Celui-ci voit évoluer sa progéniture depuis la naissance , de plus il connaît la souche sur lequel il travaille .Il a choisi les reproducteurs en fonction de certains critères pour tendre à obtenir un type de chien qui lui est cher .Quelque fois même il a été en possession des antécédents du chiot sur plusieurs générations .Ces considérations permettent d’affirmer que si quelqu’un peut définir le devenir d’un chiot ce ne peut être que le naisseur .Le brassage des caractères héréditaires fait que quelque fois le résultat escompté ne se révèle pas à la hauteur des espérances mais même dans ce cas c’est encore l’éleveur qui sera le mieux placé pour s’apercevoir de ce phénomène .

De ces considérations il ressort qu’il est important de bien choisir son élevage et qu’ensuite le choix du chiot est un acte simple qui s’effectue en étroite collaboration avec le producteur de la portée .

Ce choix de l’élevage doit être guidé par la notion de similitude entre le type du chien escompté par le futur maître et le type recherché par l’éleveur . Les résultats en concours , en exposition , en utilisation pratique ou tout simplement le fait d’avoir apprécié des sujets dans leurs vie de tous les jours sont autant d’éléments qui renseignent le futur acquéreur sur les possibilités de chaque éleveur . En fonction de ces propres désirs l’acquéreur pourra ensuite faire son choix .

Le fait d’avoir choisi un élevage plutôt qu’un autre est donc la marque d’une confiance , il ne faut pas s’arrêter en chemin il faut aller au bout du contrat tacite passé avec le naisseur et lui faire confiance pour le choix du sujet

Mâle ou Femelle ?
Outre les différences physiques bien visibles sur la photo, il faudra également tenir compte d'un comportement et tempéraments différents.
Mâle:
Socialement, le mâle est plus dominant vis-à-vis des autres chiens, spécialement envers ses congénères du même sexe et des humains, de son entourage, et voudra le prouver, d'où une éducation ferme et rigoureuse lors de sa jeunesse, en particulier entre 2 et 4 mois, ou le cerveau du chiot est une éponge, il absorbe directement dans son cortex les experiences et les ordres.

-> Sexuellement il est actif toute l’année ! Il sera plus ou moins intéressé par la chose suivant les rencontres.

-> Sa stature et son gabarit seront plus imposants qu’une berger allemand femelle.
Femelle:
-> Socialement, la femelle sera généralement plus calme et posera souvent moins de problèmes d’autorité et de domination (sauf exception )

-> En groupe, les femelles BA ou tout simplement les chiennes sont plus sympas mais quand elles en arrivent à se battre, c'est parfois bien plus violent que chez les mâles.

-> Avec son maître la femelle répondra mieux et plus rapidement à la demande d’un ordre, sera plus attachée à sa maison, sa famille et son maître. elle est facile à éduquer car plus attachée à ses bipèdes, donc on peut en générale être plus tolérant dans l'éducation de sa chienne.

->Sa stature, elle sera plus petite, plus légère, sa sexualité ne sera visible qu’en période de chaleurs et attention aux grossesses inattendues !

Chaque sexe a ses particularités qui deviennent avantages ou inconvénients en fonction de ce que l’on attend d’un chien . Chez le Berger Allemand en règle général le mâle est plus puissant , plus dominant, plus brutal il a l’inconvénient de lever la patte (ce qui ne constitue pas une sinécure pour la végétation) Dans certaines autres races le mâle a une tendance plus prononcé que la femelle à s’échapper notamment si il sent la présence d’une congénère à proximité .

La femelle est plus docile plus câline, par définition elle est plus maternelle donc plus enclin à de rares exceptions à vouer une patience plus importante que les mâles pour les enfants . Moins puissante plus soumettable à l’autorité (ce dernier point constituant un avantage dans la vie de famille mais demeurant un inconvénient pour l’utilisation en compétition ) elle est environ tous les 6 mois sous l’influence de son sexe ce qui entraîne quelquefois des différences de caractère difficiles à gérer lors d’une carrière utilitaire .

Le rôle du chien dit de compagnie peut se résumer :

  • à protéger le maître et ses biens
  • à dispenser une grande affection
  • à ne pas faire de dégâts
  • d’une manière générale à savoir se rendre utile sans occasionner d’inconvénients majeurs

Pour un tel chien il faut se persuader que dans bien des cas la femelle est supérieure au mâle .Si l’acquéreur est âgé , si le rythme de vie de la famille est calme , si il ne se dégage pas une autorité de l’un des membres du clan mieux vaut choisir un chien de sexe féminin .

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.be
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

19.09 | 21:23

je trouve vos chiots très beaux avez encore un male de cette portée merci

...
03.09 | 14:47

Bonjour avez vous encore un mâle de cette portée?

...
08.06 | 17:58

Naya est magnifique !!
Hâte de voir les chiots et la mère ce samedi

...
24.02 | 13:21

Chiens épanouis en famille.
Pas de chiens cloîtrés jour et nuit dans un box.

...
Vous aimez cette page