Hérédité du caractère

Hérédité du caractère:

 

L’hérédité si elle n’est heureusement pas seule à définir le devenir caractériel d’un chien demeure la base sur laquelle va s’élever tout l’édifice de l’apprentissage du chien .

L’inné et l’acquis constituent les deux familles d’ingrédients qui en se mixant en s’imbriquant étroitement aboutiront à la formation d’un caractère spécifique .

Chez le chien ,la part de l’inné est plus importante qu’elle ne l’est chez l’humain car il manque au chien le langage parlé avec son cortège que constituent la lecture , l’apprentissage par l’image etc. Privé de cet atout qu’est la parole, l’acquis pour le chien ne s’appuiera que sur les expériences agréables ou désagréables et les répétitions d’exercices .

L’éducateur aussi habile soit-il ne peut pas faire de miracles : transformer un loup en agneau, faire d’un chien timoré et paresseux un champion de travail, transformer un chien triste en chien pétillant, convertir un chien de chasse en chien de défense, métamorphoser un excité en chien guide d’aveugle ... On pourrait bien sûr multiplier ces exemples à l’infini pour démontrer que l’acquis a une réelle importance dans l’apprentissage de missions, dans les finitions ou dans les restitutions de dressage . Par contre les grands axes sont définis une fois pour toutes lors de la naissance du chien ou plus exactement lors de l’acte de fécondation sans que personne ne puisse modifier cet état de chose en l’état actuel des connaissances .

Pour augmenter ce pouvoir de l’inné, tout en le rendant plus proche de l’image de nos souhaits, l’éleveur se doit de créer une souche où par apports successifs il essaie d’accumuler les qualités à retenir et éliminer les défauts indésirables .Un chiot issu d’une souche destinée à une mission à plus de chances de posséder les caractéristiques de la souche qu’un chiot issu de deux géniteurs de qualités issus de famille à hérédité plus diversifiée .

En particularités caractérielles le mode de transmission n’a rien à envié aux règles qui régissent l’hérédité des caractéristiques morphologiques . Les pourcentages de transmissibilité sont les mêmes: quelquefois décourageants, quelquefois inespérés;  même valeur à apporter à la notion de sujets traceurs ou non traceurs;  même importance pour fixer les caractères d’avoir recours à des programmes judicieux de consanguinité etc.

De nombreuses lignées spécialisées dans des utilisations spécifiques existent , notamment dans la compétition cynophile. En ring par exemple il n’est pas rare de trouver des chiens issus de chiens échelon III sur 5 à 6 générations voir plus . Inversement des souches qui n’ont pas été sélectionnées vers l’utilisation n’arrivent pas à faire apparaître sur le pedigree des sujets évoluant à haut niveau en compétition .

Ce phénomène n’est pas spécifique à la race du Berger Allemand . Chez le Malinois on retrouve ce principe . Dans cette race une politique de sélection tournée vers l’utilisation s’est fortement développée et le fossé qui existe entre les souches travail et les souches « beauté » s’est accentué . Même dans le pays d’origine du Berger Allemand ce phénomène existe à tel point que les souches travail sont issus de sujets de couleur grise . Outre-Rhin, on constate actuellement qu’en grande proportion les Bergers Allemands de travail ne sont mêmes plus de la même couleur que les chiens sélectionnés pour les expositions . Ce n’est biensur pas la couleur grise qui fait le bon chien de travail, mais il se trouve que peu à peu une souche partant de sujets gris s’est imposée dans les résultats en compétition .

Le fameux rêve de fabriquer du bon et du beau constitue le but vers lequel doit tendre tout éleveur sérieux mais en pratique pour être performant dans une quelconque orientation, il est notoire que certaines impasses sont incontournables . Plus sont nombreuses les qualités recherchées et plus il est difficile d’obtenir le sujet parfait . Si la sélection consistait à fixer deux ou trois qualités la tâche serait aisée, mais comme il s’agit de faire apparaître un très grand nombre de caractéristiques la difficulté est conséquente. De plus, il faut avouer que certaines qualités recherchées pour les expositions sont néfastes à l’utilisation. Pour les Bergers Allemands; comment un sujet qui a abandonné progressivement le type lupoïde pour le type molossoïde pourrait conserver ce dynamisme si important en travail ? Comment ce sujet pourrait il supporter de travailler sous une forte chaleur ? En toute chose, l’excès est néfaste . La recherche de la perfection en beauté, la volonté de posséder le vainqueur en exposition poussent les esthètes à aller au delà du standard pour entrer dans l’hyper standard. Ce dernier générant les caractéristiques néfastes à l’utilisation . De plus, circule depuis de nombreuses années une ineptie qui tend à faire disparaître progressivement les qualités qui ont fait la renommée du Berger Allemand. Qui a dit, qui a insisté, qui a colporté que le Berger Allemand était un trotteur. Partant de cet axiome, on fait de ce chien un infirme qui peu à peu gêné par des membres trop longs par une position unique dans la gente canine du rein et de la croupe devient incapable de se déplacer d’une façon réactive.  Soyons sérieux, si le BA n’était qu’un trotteur, dans la vie sauvage, il ne pourrait pas se nourrir car incapable d’attraper les proies et de plus, il ne pourrait échapper à des prédateurs capables de prendre un galop efficace. Mieux aurait été de parler d’allure bergère . Heureusement, consciemment ou inconsciemment, des élevages n’ont pas suivi cette malheureuse tendance. Ainsi demeure un réservoir de BA qui conservent des aptitudes naturelles. 

Les femelles sont classées en trois classes distinctes au niveau du pouvoir de retransmission génétique:

  • Les traceuses : quel que soit l’étalon choisi pour l’accouplement, ces chiennes transmettent un type de chiot leurs ressemblant . Il est évident que ce type de lice est intéressant uniquement si il existe des qualités notoires dans le secteur choisi car si cette chienne est quelconque sa production ne sera pas améliorée par l’apport du mâle . Au contraire si on a la chance de posséder une femelle de classe le choix du partenaire sera secondaire puisque de toute façon la progéniture ressemblera dans de grandes proportions à la mère .
  • Les moules : ce sont les chiennes les plus intéressantes en élevage . Elles laissent passer les potentialités des étalons en intervenant sur la descendance dans des mesures très faibles . Il est évident qu’en choisissant le reproducteur judicieusement en fonction de ce que l’on désire, les chiots ont toutes les chances de ressembler à leur père et donc d'être du type escompté .
  • Madame 50 % : Ce sont biensur les cas les plus fréquents. Selon que le mâle possède ou non un bon degré de transmissibilité, les chiots recevront plus ou moins de facteurs appartenant à la mère  L’étude des phénotypes et des génotypes des étalons choisis, les règles de complémentarités entre le couple prennent alors toute leur importance .

La femelle a tout de même un rôle indéniable supplémentaire par rapport au mâle puisque c’est elle qui va demeurer au contact de la portée durant six semaines et demi . La mère idéale étant une chienne calme qui ne se relève pas brutalement au moindre bruit , qui trop nerveuse ne retombe pas continuellement sur ces chiots suite aux sauts pratiqués à la moindre sollicitation ... Plus une chienne est dynamique voir nerveuse plus elle doit bénéficiée d’un endroit calme pour élever ses chiots . Une chienne peureuse qui s’enfuit au moindre bruit risque également d ‘ exacerber le réflexe de fuite des chiots . Une chienne déséquilibrée nerveusement qui ne supportera pas par exemple la douleur des dents des chiots lors de la tétée pourra mordre sa progéniture et laisser des séquelles tant fonctionnelles que psychiques .

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.be
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

19.09 | 21:23

je trouve vos chiots très beaux avez encore un male de cette portée merci

...
03.09 | 14:47

Bonjour avez vous encore un mâle de cette portée?

...
08.06 | 17:58

Naya est magnifique !!
Hâte de voir les chiots et la mère ce samedi

...
24.02 | 13:21

Chiens épanouis en famille.
Pas de chiens cloîtrés jour et nuit dans un box.

...
Vous aimez cette page